Tous les articles par Marine P Person

Le business obscur des influenceurs

Les réseaux sociaux : passage obligé pour les marques

Bienvenue en 2019, une ère où un nouveau métier est en plein essor depuis plusieurs années : celui d’influenceur. Métier inconnu il y a plusieurs années, son rôle est de mettre en avant des produits en partenariat avec des marques pour inciter à l’achat. Alors qui suivre ? Qui croire ? Qui écouter ?
Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat … Les marques investissent énormément d’argent dans le marketing d’influence pour vanter et vendre leurs produits. Les influenceurs tels que EnjoyPhoenix, Nabilla ou encore Jessica Thivenin profitent de leur grande communauté (plusieurs milliers de followers) pour poster du contenu sponsorisé. Ces stars des réseaux sociaux ont tout à envier : produits gratuits, voyages, vêtements de luxe… Mais certaines sont prêtes à tout pour tirer leur épingle du jeu et essayer d’acquérir ce statut “d’influenceur” quitte à tromper leurs fans par des produits dits luxueux alors qu’il n’en est rien de tout cela. 

Sites frauduleux et dropshipping

EmmaCakeUp (1,6M d’abonnés) et Vlad Oltean (1,3M d’abonnés) ont profité de leur large communauté pour se faire de l’argent sur le dos de leurs followers. En effet, fin 2018, ces deux stars des réseaux se sont retrouvés au coeur d’une polémique : celle de faire la promotion de montres de luxe alors que ces derniers proviennent de sites chinois. A premier abord, celles-ci semblent valoirent leur prix (affiché 390€ sur les sites watch4pro.com (visible sur WayBack Machine), impact-chronos.com et prestigechronos.com). Mais en fouillant un peu sur le net, on peut retrouver exactement les mêmes modèles 20 fois moins chers sur le célèbre site chinois Aliexpress. Une arnaque qui a fortement agacé les fans des deux influenceurs d’autant plus que ces sites disparaissent une fois les commandes passées.  Un placement de produit qui a valu déchaînement et le mécontentement de leurs abonnés sur les réseaux sociaux. S’il n’est pas illégal de revendre des produits de grossiste à un prix supérieur, contrairement à ce que l’on pourrait penser, on peut tout de même remettre en cause leurs valeurs éthiques.

Pour se défendre, EmmaCakeUp indique qu’elle va porter plainte auprès de toutes les vidéastes qui les qualifient d’arnaqueurs.

L’arnaque des stars de la téléréalité

La première agence e-influenceur : Shauna Events. Dirigée par Magali Berdah, cette entreprise met en relation les stars de la téléréalité et les marques pour promouvoir leurs produits. 
Dans le même style que l’arnaque d’EmmaCakeUp et Vlad Oltean, Maddy Burgacia qui cumule à elle seule 1,4 million d’abonnés, a également trompé ses abonnés par une annonce sponsorisée frauduleuse. En effet, cette dernière fait la promotion sur son compte Snapchat d’un kit de pinceau provenant du site de maquillage DiamondKeup. Ces pinceaux sont proposés au prix de 10€ au lieu de 50€ grâce à un code promo. Cependant,  ces mêmes pinceaux ont été retrouvés sur la marketplace Amazon au prix de 3,05€ soit 46,95€ moins cher.

Des produits dangereux pour la santé : ne tombait pas dans le panneau !

Entre vraies promotions ou arnaques, on ne sait plus où donner de la tête. Les marques et les influenceurs ne nous disent pas tout. En effet, certains produits nous promettent des résultats fabuleux sur notre corps ou sur notre santé. Arnaque. De nombreux influenceurs font la promotion de produits dangereux pour la santé afin d’appâter leurs abonnés. Voici un produit qui a fait notamment parler de lui : Anaca3. Depuis 2016, la marque se rapproche des stars de la télé réalité pour promouvoir leurs produits. Une promesse : la perte de poids. La blogueuse Carline met en garde sa communauté et explique que sa “perte de poids n’a pas été significative puisque Anaca3 ne m’a pas fait perdre un seul kilo de plus. Et cela malgré une alimentation saine et une activité physique”. De plus, elle dénonce les mauvaises conséquences de ces produits sur la santé : absence d’efficacité et incontinence urinaire.